Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



10) La Mémoire-Peau:

Mon site est ouvert,

Cliquez sur le lien qui suit et pourrez en découvrir les différentes salles:

 http://sergeteneze.fr/

(N’hésitez pas à utiliser la messagerie pour me laisser vos commentaires, critiques, conseils, ou me signaler une anomalie…bonne visite !)

Millésime 2008-2009

« La Mémoire-Peau » 

L'Ange Noir Huile sur toile 100 x 100 Serge Tenèze 1er Prix Géant des Beaux-arts Sté Nationale des Beaux-arts Carrousel Louvre Paris 2008

L’Ange Noir – Huile sur toile 100 x 100 –

A obtenu le 1er Prix « Géant des Beaux-arts » par la Société Nationale des Beaux-arts au Carrousel du Louvre (Paris 2008)

« L’Objet résonne des traces de notre propre histoire, déposées sur son enveloppe cutanée. Le temps y laisse, comme sur nous, empreintes et cicatrices indélébiles. Peindre la « Mémoire-Peau » est ce qui reste en moi de ce temps figuré qui s’estompe et  se transforme en simple impression jusqu’à devenir abstraction. Peindre à l’huile, peindre la (notre) mémoire de ces Objets qui nous accompagnent jusqu’à s’humaniser. »                                                                                                                                                             Serge Tenèze 

Nounours violine 80 x 80 Serge Tenèze   Nounours rouge pubert 41 x 33 Serge Tenèze   nounours mâle 1   22 x 16 Serge Tenèze   nounours Femelle  22 x 16 Serge Tenèze   Nounours de Céline 85 x 61 Serge Tenèze   Nounours Fille Découverte 60 x 60 Serge Tenèze   Nounours Garçon Découverte 60 x 60 Serge Tenèze  

   Enfants de guerre Huile sur toile 55 x 45 Serge Tenèze   L'Enigme Huile sur toile 46 x 33 Serge Tenèze   HELP Huile sur toile 60 x 50 Serge Tenèze   Le Bougeoir des Champions  Huile sur toile 65 x 50 Serge Tenèze   Vanité Huile sur toile 33 x 24 Serge Tenèze   La Demoiselle du XVIIème (Collection privée) Huile sur toile   Pinocchio 41,50 x 33,50 Huile sur toile - Serge Tenèze

Hommage à Léonard Huile sur toile 65 x 54 Serge Tenèze   Le viel homme et la terre Huile sur toile 65 x 55 Serge Tenèze   L'Hélice Huile sur toile 65 x 50 Serge Tenèze   Rabot  Huile sur toile 60 x 50 Serge Tenèze   Plat à oeuf Huile sur toile 33 x 24 Serge Tenèze   Le vase du Canon Huile sur toile 41 x 33,50 Serge Tenèze

La Lampe Huile sur toile 65 x 50 Serge Tenèze   Flacon de Sylvain 65 x 50 Huile sur toile Serge Tenèze    Lampe 2 Huile sur toile 65 x 50 Serge Tenèze   Lampe 3 Huile sur toile  22 x 16 Serge Tenèze   Lampe 4  Huile sur toile 22 x 16 Serge Tenèze   La Bouteille Huile sur toile 22 x 16 Serge Tenèze   La bouteille de Sauveterre Huile sur toile 22 x 16 Serge Tenèze   La Bouteille improbable 22 x 16 Serge Tenèze

Mater Dolorosa Huile sur toile 130 x 90 Serge Tenèze   Arrêtez de faire pleurer les Anges Huile sur toile 140 x 80 Serge Tenèze   Ange et démon  Huile sur toile 100x81 Serge Tenèze   Ange Bleu Huile sur toile 33 x 24 Serge Tenèze   Ange du soir 2 Huile sur toile 22 x 16 Serge Tenèze   Ange du soir 1 Huile sur toile 22 x 16 Serge Tenèze   Porter la vie 120 x 80 Huile sur toile - Serge Tenèze   L'Hélice 2 Huile sur toile 150 x 49 Serge Tenèze

Ames soeurs Huile sur toile 95 x 75 Serge Tenèze   Farandole des âmes Huile sur toile 95 x 80 Serge Tenèze

Gesso 120 x 80 Serge Tenèze   Flacon d'essence T. ou Sirop 120 X 80 Serge Tenèze   Petit flacon 1   22 x 16 Serge Tenèze   Flacon photo 22 x 16 Serge Tenèze   Flacon d'Essance T. rectifié 170 x 130 Serge Tenèze     

Catalogue de la série 10 €  (à demander par mail: serge.teneze@gmail.com)

WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,398250);}

.
 

9) Livres disponibles: « Mémoire Trace » – La « Mémoire-peau »

weblivre1mmoiretraceweb.jpg Mémoire Trace 

- Ce recueil regroupe plusieurs séries de photos de Clous, mes principaux textes et rappels des notions essentielles du « Moi-peau ». Il complète mon travail de peinture sur la « Mémoire Objet ».Désormais disponible, Il est vendu au prix (de fabrication sans aucune marge) de: 39 €.

- Catalogue quadri de l’exposition La « Mémoire-peau »: 10 € (+ frais de port)

Pour toute commande, merci de m’adresser un mail (teneze.serge@neuf.fr) avec vos coordonnées précises (prévoir un délai de 8 jours pour la réception).

.
 

ARTISTES INVITES (ES):

Nouvelle rubrique: Artistes invités (es), coup de coeur et d’estime, mouvements Artistiques historiques… Cliquez sur la photo pour voir l’album

Artistes invités:
Album : Artistes invités:
Clic sur la photo, dans l'ordre d'apparition des photos: - Simone Tenèze, Jean-Marie Granggirard, Florence Chastanet, Bernard MARICAU, MALKE.
5 images
Voir l'album

- Simone Tenèze, ma soeur. Peintre liant nostalgie et couleurs, fauvisme et douceur, complexe apparence de douceurs et de forces, sans embarras, mais à voir, à déceler… Vous pouvez la contacter par mail: teneze33410@msn.com

- Jean-Marie Grandgirard: Un magnifique Sculpteur, rencontré en 2006 au Salon d’Automne. Il faut absolument voir son travail, empreint d’ une douceur particulière, étrange et forte. Mais ne vous y trompez pas…il s’agit là du résultat de recherches difficiles et complexe, alliant métal et terres. L’alchimie de la technique et de la poésie. Contactez le: studio.vesoul@estrepublicain.fr

 - Florence CHASTANET: Une amie Peintre des Beaux-Arts de Bordeaux. Un univers coloré, voué à l’essentiel, sincère… Visitez sa galerie http://www.floart.com/galerie.php  Vous pouvez acheter son travail, contact: flochastanet@hotmail.com

Bernard MARICAU, Chaque oeuvre exposée est inspirée d’une émotion. Elle nous invite à partager un monde étrange et fantastique issu paradoxalement d’un réel implacablement saisi, nous faisant découvrir dans ses compositions ombre et lumière, forme et néant, un Bernard MARICAU en pleine maturité : http://www.artmajeur.com/maricaub

MALKE: une Artiste et amie Américaine du groupe Figuration Critique. Vous pourrez voir un travail de recherche très riche, tant en sculpture, installation, peinture, sur son site: http://www.absolutearts.com/portfolios/m/malke/ 

Le Salon d’Automne de Paris: http://www.salon-automne-paris.com/sommaire.htm sanstitre23copier.jpg

Figuration Critique: http://figuration.critique.free.fr/    http://figuration.critique.free.fr/pages/6.html  

Depuis bientôt 30 ans l’association FIGURATION CRITIQUE  se présente comme :  » un point de convergence pour des artistes de sensibilités différentes mais qui tous revendiquent le choix de la figuration pour proposer une reconstruction du réel où le questionnement permanent (critique) sur l’humain et son environnement s’intègre dans un processus de création contemporaine  » Autour de cette définition se retrouvent des artistes, peintres, sculpteurs, graveurs et photographes. Chaque année ils présentent leur travail lors d’un salon parisien ainsi qu’à l’occasion d’autres expositions en province ou à l’étranger. 

DES BLOGS A VOIR !!!!! A DECOUVRIR… 

ANNUAIRE BLOG DANS LE MONDE/PEINTRES

ARTISTES INVITES (ES): dans ARTISTE INVITE lac_f2.fr

http://annuaire-sites.danslemonde.net/gestion/in.php?id=2038 »

http://coteblog.com/ 

 Annuaire de peintures

logo_artmajeur_mini dans ARTISTE INVITE
Artmajeur International Galerie d’Art en ligne
  (vous pouvez voter pour un tableau ou plusieurs)

http://www.drouot-cotation.org/accueil/index.php

http://teneze.guidarts.com/

http://www.artistescontemporains.org/fiche_artiste.php?id=3044

http://www.makizart.com/product_info_previsualisation.php?products_id=4439 

http://www.big-annuaire.com/Artiste.php

http://www.big-annuaire.com/Peinture.php

logoartrinet.gif:http://www.artrinet.com/index.php?code=&p=H01&code=OEUVRE-2323

(Analyse et classification faite par Francis Parent, critique d’Art, sur le site artrinet).

Active-Art: http://www.solutions-creatives.com/

agenda expositions italie FLORENCEhttp://www.acryom.com/article-6442-Teneze-serge.html

http://www.livegalerie.com » target= »_blank » title= »Galerie virtuelle et galerie d’Art à Honfleur »>http://www.livegalerie.com/img/logo.gif » alt= »LiveGalerie.com  » title= »Galerie virtuelle et galerie d’Art à Honfleur » />

DIVERS AUTRES

http://www.melting-blog.com/MELTINGBLOG/index1024.php?page=goldblog   puis dans la partie (…) ajouter une note et/ou un commentaire.

 - Magnifique site d’un artiste photographe, un régal… http://stephane.k.bleublog.ch/200603 

- Artismundus: http://www.artismundus.net/index.php

ArtQuid s’adresse aux galeries d’art, collectionneurs, artistes, décorateurs et amateurs d’art, souhaitant acheter, vendre et rechercher des objets d’art de qualité: Première place de marché de l'art, ArtQuid s'adresse aux galeries d'art, collectionneurs, artistes, décorateurs et amateurs d'art, souhaitant acheter, vendre et rechercher des objets d'art de qualité.

http://www.artquid.com/teneze-serge

Artmajeur International Galerie d’Art en ligne : Art et Peinture

Annuaire FuN

http://espace29.com

Peinture sur BIG-annuaire

LexisArte

LiveGalerie.com

 

Artistes peintres

Artistes Peintres

.
 

8) Du « Réalisme » au « Sur réalisme »:

Deux toiles significatives de mon travail sur la symbolique de Bordeaux et de son or rouge (et blanc)…le raisin:

« Les Raisins Libertaires » Toile de 404 x 160 (Collection privée): 

                        copiedelesraisinsl320065.jpg

« PIC »: Huile sur toile de lin de 170 x 130 (collection privée): Réalisée dans le respect des techniques anciennes. Huile noire, résine Copal, essence d’Aspic. J’ai également fabriqué certaines couleurs en créant des pigments issus du marc du raisin de la propriété du Château de Pic.

Clic sur la photo ci-après pour les autres photos:

       

"Pic": (Collection privée)
Album : "Pic": (Collection privée)
Techniques anciennes - Huile noire - Copal - pigment raisin broyé à l'huile noire et crue
4 images
Voir l'album
                 

.
 

7) FICHES TECHNIQUES:

J’ai créé ces fiches pour la plupart des apprentis peintres  »d’aujourd’hui »…Elles s’adressent à tous ceux qui souhaitent péréniser leur travail; ceux pour qui les Beaux-Arts ne transmettent plus le savoir des anciens pourtant nécessaire à la bonne compréhension et maîtrise des matériaux que nous utilisons (toile de lin, huiles, essences, pigments, vernis, etc.).Ces fiches sont le résultat de la lecture de traités anciens, d’expériences pratiquées, de l’écoute de quelques grands maîtres, et d’un travail de recherche. Il a pour but de vous simplifier ces longues recherches. Mais la peinture est une immense aventure et demande un énorme travail. Alors bon courage…ou bonne aventure…

Serge Tenèze,

1)  Encollage à la colle de peau de Lapin

2) Pigments et couleurs: de la bonne utilisation des pigments et couleurs entre eux (Croisement entre les listes connues, traités anciens et analyses) en cours.

1)  ENCOLLAGE A LA COLLE DE PEAUX DE LAPINS:

1) Nature et origine

Protéine extracellulaire présente dans la peau, cartilages, tendons, bois de cervidés.  Le collagène est la protéine la plus importante des vertébrés supérieurs. Vieux de 8200 ans, un crâne  décoré a été découvert (grotte de Nahal Hemar, sud mer morte, Israël),  Bas relief Egyptien –1500 AVJC représentant des ateliers de menuiserie faisant bouillir des déchets de peaux, Liant pour la peinture par les Egyptiens, Grecs, Romains… On la trouve encore dans des recueils médiévaux, (dorure, enduits à la colle, les gessos, tempéra à l’œuf,… Les émulsions grasses eau dans l’huile utilisées par les Flamands au XVème et XVIème (blancs et jaunes)  contenaient vraisemblablement de la colle de peaux ou de poisson… 

Les Chinois l’utilise de tout temps pour la peinture et les encres… Dès le XIIIème  les italiens introduisirent la colle de peaux pour le collage de papier, et la fabrication de calques… Sans oublier les plus grands maîtres tels Van Eyck, Rembrandt, et Léonard de Vinci qui précise que la toile tendue sur châssis est enduite d’une mince couche de colle… 

2- L’ encollage

Son rôle

   Uniquement sur matériaux poreux (toile de lin, de coton, papier, panneau de bois, etc.) ce qui  exclue les préparations acryliques ou vinyliques…  Sur une toile récente, peinte à l’huile, dont la toile n’a pas été préalablement encollée, on remarquera rapidement certaines caractéristiques ; colorations brunes, couches picturales cassantes, absence de souplesse au toucher, on parle alors de « toile brûlée »… L’encollage à la colle de peaux de lapins permet :  La Liaison nécessaire entre support (lin, bois, papier)  la couche préparatoire (fonds, gessos, enductions,) les couches picturales. En se liant à la colle pour laquelle elles éprouvent une réelle affinité, elles s’accrochent aux multiples aspérités, se liant intimement.  Bouchant les pores de la toile, des fibres, l’ encollage limite ou supprime  l’absorbance du support, il crée une couche d’accrochage, trait d’union entre le support et le revêtement à venir. Stabilise la position et la tension de la toile. Les fils de la toile resteront dans l’état de tension créé sur le châssis.  Pour les panneaux de bois, il fait lever le fil du bois et crée un isolant essentiel.Pour le papier,  au même titre qu’une toile de lin vierge, il évite que la cellulose du papier ne soit altérée, dégradée par l’huile en cours d’oxydation.Enfin, comme filmogène, l’encollage à la colle de peaux de lapins a une très bonne réponse aux variations hygrométriques. On l’utilise d’ailleurs pour l’encollage du bois, mâter l’or (icône), le marouflage, la confection de panneau, etc. et en restauration (ré entoilage, re fixage à chaud, etc.). Toxicité : Non toxique, elle pourrie néanmoins par des bactéries pathogènes très virulentes (voie orale ou blessures). Si cette préparation n’ était pas réalisée, les premières couches migreraient dans le support, pour disparaître, ou au mieux, provoquer des embus, matité générale,  Une fois passée, la colle refroidie, et prend en gel. Les longues molécules de gélatine se connecteront les unes aux autres dans toutes les directions, créant une véritable structure tissée.La force du gel augmente progressivement durant environ 3 à 4 h, puis se stabilise après 16 h.  

3- Préparation

Trempage des granules de colle de peaux de lapins durant 6 à 12 heures (La veille pour le lendemain). La qualité de cette colle dépend de la proportion colle/eau. On peut calculer de façon simple cette proportion en gr ou en volume. 1 volume de colle en granule (avant trempage) pour 10 volumes d’eau (déminéralisée) ou, 10 gr de colle en granule pour 100 ml d’eau. 

Le plus pratique serait de   

Lire la suite de « 7) FICHES TECHNIQUES: »

.
 

6) Bénéficiez de déductions fiscales pour l’achat d’une oeuvre d’Art:

       Aux termes de l’article 238bis AB du Code Général des Impôts, les entreprises qui achètent des œuvres d’artistes vivants bénéficient de dispositions fiscales avantageuses.
Pour les œuvres dont le prix d’acquisition est inférieur à 5000 € hors taxes, les entreprises et professions libérales peuvent déduire le prix d’achat du résultat de l’exercice d’acquisition et des 4 années suivantes par fractions égales. Ce bénéfice est accordé à la condition que les œuvres soient exposées à titre gratuit dans un lieu « accessible au public, aux clients et/ou aux salariés de l’entreprise, à l’exclusion des bureaux personnels ».
« Constituez vous une collection d’art contemporain, embellissez vos salles d’attentes et halls et faîtes des économies sur vos impôts ! » 

Le texte de Loi: http://www.mecenat.culture.gouv.fr/

 Pour un Tibet libre: http://www.tibet-info.org/  drap640.jpeg

.
 

5) Résonance 2 – « La Flêche bleue » -

       

‘’La Flèche bleue’’ La série Résonance a évolué vers une représentation Iconographique du lieu. 

On se souvient que la réalisation d’une icône est une prière. Elle nécessite de multiple étapes (de l’enduction à la colle de peau et craie du panneau de bois, par de multiple couches, du ponçage, à la pose du Proplasme, des lumières, des feuilles d’or, etc.). La série ‘’La Flèche bleue’’ est réalisée sur panneau de bois ou toile de lin. La dorure est posée feuille à feuille, selon la technique ancienne des icônes utilisant l’ assiette rouge à dorer et colle de peau de lapin, puis patinée et vernie. Le motif central, la flèche de l’église Saint-Michel, à Bordeaux est travaillé essentiellement au couteau, à l’huile noire. Le sujet central traite de l’aspiration à l’inaccessible, de la spiritualité, de la mortitude; La ‘’dorure’’, la plage immense du doute. 

La Flêche Bleue   La Flêche Bleue 2    La Flêche Bleue 3 

.
 

4) « Résonance »

Résonance 1 Faisant suite à mon travail sur le « Moi-peau », Moi-mémoire et les clous, « Résonance » est le prolongement de ce travail sur la mémoire. 

Révéler  une nouvelle forme d’existence, une correspondance évidente entre les Clous et les Humains.  Il révèle aussi à l’instar des clous, que certains objets, certains lieux, ont une « peau –mémoire », des cicatrices, des réminiscences, des références sensorielles, voire olfactives ; Ces clous, ces lieux sont des acteurs attachants du passé, et nous aident à vivre en réfléchissant certains de nos  souvenirs.…qui n’a pas gardé la montre d’un grand-père, le stylo d’un père, le foulard parfumé d’une mère, ou le clou rouillé qui traînait dans cette maison dont on a gardé la photo jaunie… Les façades, les murs des pièces recèlent de nombreuses traces d’événements, de sensations vécues qui semblent comme attachés à ces lieux.  Ces lieux gardent les traces de notre passage, ou d’ accidents de la vie, marques et  cicatrices reflétant notre passage désormais invisible dans ces lieux.Souvenirs de ‘’sensations’’, de vibrations. L’effet que produisent ces lieux sur notre esprit. Cette conception évoque pour moi une Résonance .  Il s’agit d’ une « Résonance » présente mais pas toujours visible, seulement perceptible. Résonance de sensation ressentie, joie,  malaise, jouissance,  bonheur, honte,  peur, déception, attachés à ces endroits, comme des cicatrices invisibles…

 Mes tableaux réalisés n’existent qu’au travers de deux couleurs ‘’actives’’ :  Le Bleu : spiritualité, concordance, force douce, existence, intensité ‘’chaude’’, Le Jaune : mouvement, dynamique, opposition, réflexion froide, dominance. Il devient Corporel dans cet espace de prégnance  bleue, personnage du tableau, créant un mouvement corporel. L’union de ces oppositions me suffit à traduire cet univers intime. La traduction abstraite de mes réflexions ‘’picturales’’,  amène doucement à maturité la conception finale. Enfin, la réalisation des toiles se fait dans la tradition des anciens afin de pérenniser mon travail.  J’ai alors, par la peinture, matérialisé ces réflexions, ces évocations particulières, par un codage  personnel. Le « regardeur » ne perçoit plus l’image du réel, « rétinienne », mais est amené dans mon image recomposée, recolorée, à percevoir, mieux comprendre la sensation, la vibration chaude ou froide, la mémoire accrochée au lieu que j’ai voulu dépeindre Résonance 2 ‘’La prison Bordelaise’’ est la suite de la première série Résonance. Elle participe à une recherche sur la mémoire des lieux. Ce travail mixte, photo/peinture a élargi mon champ d’investigation. Un seul lieu, pour un seul tableau devant exprimer cette Résonance.  La couleur Bleue et Jaune, les formes simplifiées, restent les mêmes vecteurs d’expression. Elle participe toujours à ma recherche sur la mémoire.                                                                             

                                                           rsonanceprsentationfranaisanglais.jpg  Résonance 1 

.
 

Le « Moi-peau » et mes Clous…

                                                                                          Les Clous 

Un autre regard  L’objet est unique, de par sa forme, son apparence et son environnement. Le regard que l’on porte sur lui est empreint de notre propre histoire, ce regard lui confère déjà une vie propre. Cette vision devient totalement subjective. Si le regard est  guidé par la forme de l’objet, il l’est aussi, mais modifié, par la fonction de l’objet. Cette vision est donc prédéfinie, raccrochant l’image du clou à sa fonction, puis au souvenir qu’on en a, à l’utilité personnelle qu’on lui prête, à l’expérience vécue. Le clou par lui-même Un clou peut avoir plusieurs « formes » extérieures, plusieurs familles, plusieurs noms. S’il est neuf, il n’a pas encore d’existence à proprement parler. S’il a déjà été utilisé,  il a déjà eu une vie propre. Il peut donc être neuf ou vieux, en bon ou mauvais état, avoir réalisé sa fonction première, être allé au bout de sa destinée, ou pas.  A t il déjà cette sorte d’humanité que nous confère le fait d’avoir vécu et expérimenté une partie de vie ? C’est cet aspect qui m’intéresse.  L’existence du clou, ce qu’il nous donne à voir De par son existence, le clou a construit ou a subit sa propre histoire, repérable à son apparence ‘’superficielle’’. Ce clou porte les traces du temps (éclats, rouille…). Elles sont visibles et correspondent à une certaine « expérience » de vie (clous tordus, cassés, éraflés…) On peut les considérer comme autant de marques, de blessures, ou  souvenirsCes marques représentent la patine du temps que l’on doit décoder comme étant le langage propre au vécu de chaque chose comme de chaque être. De là découle une nouvelle notion : celle de l’enveloppe, protectrice et secrète de son passé, son intimité, ou démonstratrice de son vécu. De la notion de l’enveloppe découle une certaine sensitivité, une notion tactile appréhendée automatiquement par l’œil, « stimulus visuel »  en référence à  nos propres souvenirs, ou « sur l’inconscient qui va la créer »,  révélé par cet aspect extérieur, une sorte de personnalité qui semble s’en dégager. Appréhender le « vécu » des objets 

On ne cherche à voir, à comprendre, et à peindre que le temps et la notion d’espace. Le temps figuré, le temps abstrait, le temps figé ou futur. Ce qui m’intéresse dans cette recherche est le temps passé. Celui  passé par l’objet pour accomplir sa tâche, remplir sa mission, sa destinée. 

L’objet nous arrive aujourd’hui, non pas tel qu’à son origine (neuf, ce qu’il a pourtant été), mais marqué ou  déformé par les traces du temps. Temps que l’objet a consacré à ce qui était sa fonction originelle. Cette notion nous renvoie inévitablement à la question de la mémoire. 

Le Clou,  marqué à la fois par sa vie propre, mais aussi par celle du travail que l’homme lui a infligé et par son environnement ‘’familiale’’.  On ne peut oublier l’alliance de l’homme et du Clou, l’action de l’homme sur le Clou, sa trace, sa marque inscrite dans et sur l’objet. ( sa façon de l’ utiliser, le façonner, le lier à d’autres matériaux ou objets, de bien ou mal l’utiliser, le guider, etc.). 

L’enveloppe extérieure de l’objet, l’enveloppe de rouille de ce clou, ses cicatrices, peuvent paraître si  banale à certains, pourtant, il s’agit bien là  d’une peau … qui reste sa mémoire personnelle et intime, témoignant par ses codes, des péripéties de sa vie liée à l’homme. Tout comme nous, cette peau le protège et nous révèle son vécu et son présent. Ces cicatrices, ces accidents de la vie, ces marques et (dis) fonctionnements psychiques aussi,  traduisent de manière codée notre parcours… La peau est l’enveloppe du corps mais elle enveloppe aussi l’appareil psychique.  Comme le dit Didier ANZIEU* cette « enveloppe sonore du Moi », «  Moi à partir de son expérience de la surface du corps », participe à mieux comprendre ce travail sur le ‘’Moi-mémoire’’… 

*Didier ANZIEU : professeur à l’université Paris x-Nanterre .Membre de l’association psychanalytique de France dont il a été vice-président.  Comprendre le Clou : Mieux connaître et comprendre les Clous, apprivoiser l’objet dans sa forme et sa matière par le dessin, la peinture, la photo ( agrandissement, recomposition, macro, multiplication d’images, colorées ou monochromes. La sculpture de différentes personnalités de clous, puis de leur moulage, pour les dupliquer et créer de nouveaux ensembles, de nouvelles compositions, etc. Redéfinir la structure du ou des clou (s) ou autres objets de mémoire dans une nouvelle composition, un nouvel environnement plus ‘’abstrait’’. L’évolution devient quelque peu abstraite au premier regard. Chaque partie reproduite (particularités singulières de chacun des objets : partie de son enveloppe, de sa peau, sa couleur, ses éraflures, etc.) devient graphiquement : trait, forme, couleur,… Le tableau composé s’ équilibre,  par des traits et des formes empruntées, créant une abstraction qui résume le caractère particulier du clou recomposé, recodé dans sa nouvelle symbolique. Mais chacune des parties utilisée existe, offre au regardeur une partie visible et invisible de son passé tout comme pour l’être humain. Un des buts de cette recherche est de mêler intimement, de manière symbolique et codée, l’abstraction au réalisme ou le réalisme à l’abstraction. L’objet de ce travail est de donner une notion de vie, de sens, au travail abstractif en utilisant cette mémoire.        Pour ne pas conclure sur les Clous Pourquoi ce travail de recherche ? Tout d’abord parce qu’il s’impose à moi. Mais aussi car je veux croire que les choses du passé, comme certaines valeurs, si souvent oubliées, méconnues car plus pratiquées, donc plus comprises, sont aussi souvent méprisées. Notre passé est toujours là, dans notre mémoire, nos sens, dans ces objets familiers ‘’insignifiants’’ mais porteurs.  Ce passé, notre mémoire, pourtant bien vivant  nous aide à  construire notre présent et à bâtir notre futur. L’envie de créer , de savoir faire,,  devrait-elle inévitablement passer par des travaux sans réelle conception, des « œuvres » instinctives, sans âme, sans aucune codification, ni caractère ? devrions nous tomber dans l’écueil d’un présent sans surprise, de déjà vu, tellement prévisible, mais tellement « tendance »,  « décoratif », adapté à l’œil des regardeurs…         

.
 

3) Le « Moi-peau » et mes Clous…

ALBUM rassemblant peintures, sculptures, photos, sur les Clous:

(Clic sur photo ci après pour voir les photos):

LE Moi Peau, Mes Clous:
Album : LE Moi Peau, Mes Clous:
mes CLOUS
48 images
Voir l'album

Composition photo sur toile 120 x 90:

 affiche200x170compo9.jpg    poster2df.jpg 

« La Famille » Huile sur toile : 130 x 60

       lafamillehuilesergetenze.jpg   tableauxpapier024.jpg   tableauxpapier026.jpg 

« Clou mâle crucifié » Huile sur toile 207 x 107

p1010827.jpg

 tableaux2016.jpg tableaux4047.jpg tableaux072bis.jpg lecloudimanche.jpg Moi-peau Cuivre 1

 (Collection privée)     tableauxclous26.jpg

SCULPTURES:

   Sculpture sur pierre Clou mâle Serge Tenèze   St-Jean de la Croix, la traversée 1 m 72 Serge Tenèze   stjeandelacroixlatraverse.jpg

 Les Clous

Un autre regard

L’objet est unique, de par sa forme, son apparence et son environnement.

Le regard que l’on porte sur lui est empreint de notre propre histoire, ce regard lui confère déjà une vie propre.  Mais cette vision devient totalement subjective.

Si le regard est  guidé par la forme de l’objet, il l’est aussi, mais modifié, par  sa fonction.

Cette vision est donc prédéfinie, raccrochant l’image du clou à sa fonction, puis à nos souvenirs, à l’utilité personnelle qu’on lui prête, à l’expérience vécue.

Le clou par lui-même

Un clou peut avoir plusieurs « formes » extérieures (enveloppe), plusieurs familles, plusieurs noms. Il peut être usiné ou forgé…

Neuf, il présente déjà une enveloppe construite. S’il a déjà été ‘’utilisé’’, son enveloppe trahit davantage la mémoire d’un vécu mais aussi « le mouvement actif qui ‘’le’’ met en contact avec une partie de lui-même aussi bien qu’avec l’autre ».

Il peut  être neuf ou vieux, en bon ou mauvais état, avoir réalisé sa fonction première, être allé au bout de sa destinée, ou pas. Mais

a t il déjà cette sorte d’humanité que nous confère l’ expérience, l’ expérimentation d’ une partie de vie ? C’est cet aspect qui m’intéresse.

L’existence du clou, ce qu’il nous donne à voir

De par son existence, le clou a construit ou a subit sa propre histoire, repérable à son apparence ‘’superficielle’’.

Ce Clou porte les traces du temps (éclats, rouille…). Elles sont visibles et correspondent à une certaine « expérience » de vie (clous tordus, cassés, éraflés…). On peut les considérer comme autant de marques, de blessures,  de souvenirs mémorisés.

Ces marques représentent la patine du temps que l’on doit décoder comme autant de langages propre au vécu de chaque chose comme de chaque être. De là découle une nouvelle notion : celle de l’enveloppe, protectrice et secrète de son passé, son intimité fonctionnelle, et « frontière du Moi ».

De la notion de l’enveloppe découle une certaine personnalité, une notion tactile appréhendée automatiquement par l’œil, « stimulus visuel »  en

Lire la suite de « 3) Le « Moi-peau » et mes Clous… »

.
 
12